Logo

Site non disponible sur ce navigateur

Afin de bénéficier d'une expérience optimale nous vous invitons à consulter le site sur Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

adnews
  • Innovation
  • Banque au quotidien
  • France

Retour d’expérience : Pari gagnant pour C-Zam

Carrefour avait bousculé le marché des services financiers il y a six mois en présentant son idée du compte bancaire avec C-Zam. Cette offre alternative portée par un distributeur a réussi son pari, rappelant aux acteurs historiques l’urgence de renouveler leurs offres.

En six mois, Carrefour a enregistré 90 000 ouvertures de comptes bancaires. Présentée sous la forme d’un coffret bancaire associé à une carte, l’offre activable en ligne est vendue 5 euros dans les magasins Carrefour.

Plus de 3 000 hypermarchés, supermarchés et magasins de proximité du groupe en assurent aujourd’hui la commercialisation. C-Zam est par ailleurs aussi accessible en ligne.

C-Zam correspond aux attentes de sa cible puisque près d’un tiers de ses utilisateurs est âgé de moins de 30 ans. 70% des souscripteurs C-zam sont de nouveaux clients Carrefour Banque, un tiers le déclarant comme compte bancaire principal.

Mise en perspective : Une réponse à une demande réelle

Carrefour n’est pas un nouvel acteur du marché financier. La filiale bancaire du distributeur opère en effet depuis plus de 30 ans et déclare pouvoir compter aujourd’hui sur près de 2,5 millions de clients.

Compte Nickel, Revolut, N26, Orange Bank, C-Zam... Le lancement récent ou la réussite de ces offres bancaires alternatives dépend bien moins de la nature même des acteurs qui les proposent que de leur cible ou leurs promesses. Elles ont en commun de défendre une transparence, une accessibilité et une politique tarifaire compétitive pour convaincre. Elles répondent en ce sens à une réelle attente. Concernant Carrefour en particulier, le distributeur peut par ailleurs compter sur sa vaste chaine de magasins pour assurer la commercialisation de C-Zam sur le territoire.

Et la réponse des acteurs historiques ? Les banques historiques ne sont pas en reste puisque le renouvellement de leurs offres passe depuis quelques années maintenant par la prise en compte de ces attentes et le déploiement d’offres modernisées. BNP Paribas propose Hello Bank ! par exemple, son rachat du Compte Nickel confirmant par la suite ses ambitions sur le thème. Mais une autre offre encore à confirmer marque l’actualité ces dernières semaines. Il s’agit de la potentielle offre 100 % mobile du Crédit Agricole. Or pour le moment, seules quelques  rumeurs persistent sans officialisation. CBanque croit savoir que cette offre se limiterait finalement à un nouveau package de services bancaires numériques baptisé « Eko ». Si cela se confirme, la banque prônerait donc le Low cost pour cibler les jeunes sans pour autant développer une marque à part entière.